vendredi 28 janvier 2011

Angoisses pré opératoire (phobies & autres joyeusetés)


Un article un peu spécial, un peu différant de ce vous trouverez ici sur mon blog. 
Je me fais opérer la semaine prochaine d'un truc tout bête, les dents de sagesse. 




Tout aurait pu banalement s'arrêter sur ces deux lignes de textes. Mais cette opération est un réel challenge pour moi, puisqu'elle réunit deux de mes grandes phobies. Les aiguilles / seringues (et donc piqûres) & tout ce qui concerne les soins dentaires.


Pour beaucoup "j'ai 22 ans, je suis grande, il faut que ça change". Mais je crois que ces personnes ne connaissent pas vraiment les phobies, en général. 

Les phobies spécifiques, où les symptômes sont déclenchés par un objet externe : souris, avions, sang, etc. Souvent négligées par l'entourage et parfois tournées en ridicule, elles peuvent être source de détresse psychologique majeure, et, dans certains cas, d'un impact sérieux sur la qualité de vie.

Pour moi le problème des aiguilles est un réel problème, je n'ai plus aucun vaccin, je suis désespérée de ne pas avoir les oreilles percées, voir quelqu'un faire un vaccin à la télé m'es même impossible, faire une prise de sang est un réel combat.

Cela ne me réjoui pas vraiment, c'est même difficile à vivre, je suis en permanence incomprise, on prend ma phobie pour un caprice ridicule & on se moque souvent de moi, même les professionnels de la santé!


Pour l'autre, cette phobie est assez récente. Il y a quelques temps j'ai eu deux dents cassés au fond de la bouche (molaires?) et je ne m'en suis pas soucié, n'aiment pas aller chez le dentiste. J'avais donc deux bout de dent manquants avec donc un trou dans chaque dent. Tout s'est aggravé plusieurs mois après : fièvre légère, gonflement très important des ganglions du cou, jusqu'à même sentir une légère paralysie. Tout celà bien sûre quelques semaines avant de partir en stage à l'étranger.

Mon médecin m'ayant dit d'aller voir absolument un dentiste, il m'en recommanda une. J'ai su dès le premier rendez-vous que je le vivrais mal. Une Femme (enceinte), autoritaire & speed. J'ai très mal vécu ma double dévitalisation (pendant le même rendez-vous hein) surmontant ma peur des aiguilles pour l'anesthésie, voila que l'anesthésie d'une des dents avait été mal faite puisque finalement la dent n'était PAS anesthésiée. Quand elle a mis son truc en route dans ma dent, j'ai senti la plus grosse douleur de toute ma vie et j'ai hurlé. Ma mère qui m'accompagnait était justement aux toilettes à ce moment là et m'a entendu à l'autre bout du bâtiment.

La dentiste m'a crié dessus, j'aurais pas du hurler, j'aurais du lui faire signe, mais J'AVAIS fait signe aussi avec mes mains! De là est née ma phobie des soins dentaires. J'en ai gardé un traumatisme important, je me réveille encore quelque fois dans la nuit croyant revivre cet horrible moment et me sentant prise de douleurs là ou la dent est morte..


Deux phobies donc qui me gêne énormément. Et qui semblent tellement ridicules pour beaucoup de personnes!


Revenons donc à mon opération. J'ai vraiment envie (et même besoin!) que ça se passe bien. J'ai envie que ça ne soit qu'un petit moment pas trop agréable, mais que ça ne devienne pas un long moment difficile. 

Je crois qu'il n'y a rien de plus difficile que de faire face à ses plus grandes peurs surtout quand on a eut 3 bons mois pour ruminer et se poser beaucoup de questions (plus ou moins débiles, j'avoue).

Comme le jour J se rapproche à grand pas, j'essaie au maximum d'y penser le moins possible, de rester calme et de me détendre au maximum. J'ai prévu un truc un peu con pour essayer de "dédramatiser" le matin même. Emmener mon appareil photo prendre des photos quand je serais dans la fameuse "chemise de nuit" essayer de rire un peu de tout ça pour que ça se passe le mieux possible.



L'article le plus personnel que j'ai jamais écrit ici.
Avez vous des phobies? Sont-elles gênantes dans votre quotidien ?

N'hésitez pas à raconter vos petites histoires.

7 commentaires:

  1. Tout d'abord bon courage pour ta prochaine intervention et pleins de douces pensées.
    Pas vraiment de phobies chez moi, hormis celle du dentiste à cause d'une imbécile, quand j'étais ado qui n'avait pas deux doigts de sens psy (du reste j'ai l'impression que faire gaffe aux trouilles et angoisses des patients est assez récentes dans le monde médical)et qui en prime de sa non psychologie m'a un jours complètement shootée à tel point que je suis tombée dans les vapes (la fois suivante cela a été l'inverse :s). Bref jusqu'à il y'a encore un an j'étais vraiment angoissée avec des crises et tout le tintouin lorsque l'heure d'aller voir un dentiste arrivait, et puis j'ai trouvé le bon (et en prime il a de superbes yeux bleus! ^^), qui arrive à me détendre suffisamment pour que j'aspire presque à m'endormir chez lui et lorsqu'il m'a enlevé deux dents de sagesses je n'ai rien senti, j'ai même été étonnée que cela soit déja fait... Il n'est pas toujours facile de trouver le bon praticien, mais j'espère que cela t'arrivera ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Une phobie ne se commande pas, il est donc totalement absurde de s'en moquer, déjà, ça c'est pour les imbéciles qui disent que "c'est pas si grave" (ça m'énerve cette attitude d'ailleurs... mais bon).

    Une opération n'est jamais un truc tout bête, même si elle est en apparence anodine et qu'on pourrait bien évidemment te dire que tu ne vas pas subir une chirurgie à coeur ouvert, ça reste un moment pas agréable à passer, que ça soit au niveau physique ou psychologique.

    La plupart des dentistes que j'ai consultés dans ma vie auraient mérité deux ou trois paires de baffe, et le fait que j'aie enfin trouvé une perle rare ne m'a pas redonné confiance en eux, ça fait des années que je n'ai pas consulté (je sais c'est mal ^^). Je me considère comme étant limite traumatisée à vie par des années de crétins insensibles et d'appareil dentaire, alors dieu sait si je te comprends, quelque part...

    Pour les angoisses, pourquoi ne pas prendre un très léger traitement homéopathique pré-opératoire, par exemple ? Certains traitements à base de plantes également seraient compatibles avec une opération qui se profile au loin, et même si tu doutes de leur efficacité, le fait par exemple de te "prendre en main" t'apporterait déjà une aide psychologique non négligeable.

    Il existe également des musiques de relaxation pré-opératoire mais là comme ça, je ne saurai pas te retrouver les références (Google est ton ami ^^), et je ne sais pas si tu pourrais te les procurer en temps et en heure.
    Des diffusions d'huiles essentielles peuvent être très sympa sinon, ou tu peux aussi tenter les fleurs de Bach, le "Rescue" a déjà fait quelques preuves ici :)

    Bon courage à toi !!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai pas mal de phobies (des vraies hein pas des lubies!!) Et je ne peux donc que te comprendre, on est souvent incompris car souvent cela paraît tellement bête pour les autres mais on ne peux pas vraiment contrôler.

    RépondreSupprimer
  4. Les soins dentaires moi aussi j'en a la phobie! Ça fait d'ailleurs 3 ans que je ne suis pas allée chez le dentiste! La dernière fois c'était par obligation et parce que j'avais trop mal pour continuer comme ça! Quand je dois y aller je suis forte et je garde tout au fond de moi mais j'ai horreur de ça!
    C'est vrai que souvent les gens ne se rendent pas compte que c'est psychologique que ce n'est pas du chichi. Moi tout ce qui est médecine, je déteste parce que j'ai fait des séjours à l'hôpital et j'ai eu ma dose! Chacun doit trouver la cause de sa ou ses phobies dans l'enfance ou des moments délicats voire traumatisants de la vie.
    En tout cas je te souhaite bon courage et je te dirais bien "Serre les dents" mais ce coup-ci ce serait plutôt "les fesses"! ;)

    RépondreSupprimer
  5. salut,
    chouette article, sincère et pudique en même temps.
    ma phobie n'en est pas vraiment une mais reste très handicapante: j'ai peur du vide. Le vertige quoi, non seulement pour moi mais aussi pour les autres (quelqu'un penché au dessus du vide, et je fais un vrai malaise). Donc je comprends tout à fait ta réaction et c'est tout à ton honneur de vouloir te faire violence pour la surmonter.
    Je te conseille de ne pas cacher ta peur aux infirmières et aux médecins.
    Les dents de sagesses c'est assez rapide mais ça reste quand même une opération. C'est l'anesthésie et ta tête de hamster couverte de bleu qui font peur, mais sinon booste-toi de pensées positives et pense à te réserver une "récompense" pour toi après coup, ce qui te donneras une motivation supplémentaire!

    RépondreSupprimer
  6. Merci énormément de vos si gentils commentaires qui me vont droit au cœur et me touche sincèrement.

    Je me suis dit que si j'en parlais peut être que j'en prendrais plus conscience, j'ai vraiment envie d'avancer et même si je sais qu'on ne se débarrasse pas de ce genre de problèmes aussi facilement mais j'en ai la volonté.

    Peut être que mercredi sera un échec mais je n'ai pas envi de renoncer.

    Encore merci énormément à vous.
    Cela fait tant de bien d'être lue, entendue et comprise!

    Je ferais un ptit compte rendu en fin de semaine prochaine de mon mercredi fou!

    D'énormes bisous à tout le monde!

    RépondreSupprimer
  7. J'ai lu ton article avec beaucoup d'attention. Moi aussi je me fais opérer des dents de sagesse sous anesthésie générale vendredi !
    Je ne pense pas que ce commentaire te sera utile mais te dire que j'imagine tes angoisses en connaissant les miennes alors que je n'ai pas de phobies par rapport aux aiguilles etc.. Même si je t'avoue que ça ne me réjouit pas !

    Personnellement, ce qui m'angoisse c'est d'abord l'environnement hospitalier, c'est censé être rassurant et pourtant, de mon coté c'est tout le contraire.
    J’étais un peu stressée par l'intervention mais une amie m'a rassurée en me disant qu'on ne sentait rien du tout. D'ailleurs pour les perfusions et tout le bazar, elle m'a dit que tu ne t'en rendais même pas compte car les médecins autour de toi t'occupe et te parle pendant que d'autres te mettent les perfusions ..

    Moi j'ai surtout peur de l’après-opération et de la douleur que ça peut causer car je sais oh combien les douleurs dentaires sont difficiles !
    Mais bon, j'essaye de relativiser en me disant que ça dépend des personnes et que peut être que je n'aurais pas si mal que ça !
    Tiens nous au courant pour savoir comment ça s'est passé ! Bon courage !

    RépondreSupprimer